rémy brauneisen, photographer

 

Destination Odessa !

Chaque année, en juillet et août de nombreux citadins ukrainiens, russes et bélarussiens se rendent sur les bords de la mer Noire. Odessa et sa région ou encore la Crimée étaient des destinations déjà très prisées par la noblesse russe avant la révolution de 1917 , puis par les apparatchiks à  l’époque soviétique. De nos jours, les voyages en Crimée se démocratisent progressivement, mais restent encore l’apanage des jeunes et des catégories sociales aisées.  Pour s’y rendre, le train reste le moyen de transport idéal, car confortable et économique. Dans les gares, les queues s’allongent devant les guichets et les billets s’achètent en fonction des places encore libres dans les trains.

Les voyages en train sont souvent longs, car les distances à parcourir peuvent être longues et les trains ne roulent pas très vite. Malgré les secousses dues à l’état des voies ferrées, aux freinages chaotiques et aux démarrages poussifs le confort reste correct. Dans les anciens trains russes tout le monde peut voyager couché. Par contre, dans les contrées où la canicule règne, l’absence de climatisation peut conduire à une chaleur difficilement supportable.